Anima JDR


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les nephilims

Aller en bas 
AuteurMessage
Link VENOM

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : Reach
Date d'inscription : 30/03/2008

Caractéristiques
Membre: Link VENOM
Experience:
489/5000  (489/5000)
Niveau MAX:
41/50  (41/50)

MessageSujet: Les nephilims   Mar 8 Déc - 23:32

Les Néphilims



L’homme n’est pas la seule race intelligente qui ait vécu sur Gaïa. Il y a plus de neuf siècles, d’autres partageaient le monde avec nous. Il s’agissait d’êtres surnaturels avec leurs propres cultures et civilisations, mais ils disparurent sans laisser de preuve de leur existence. Personne ne peut dire quelle fut la raison de leur déclin. Il est probable qu’ils se soient mutuellement détruits ou que l’être humain ait été à l’origine de leur perte. Quoi qu’il en soit, ils disparurent et devinrent simplement des légendes. De fait, la grande majorité des mythes humains se basent sur les histoires de ces créatures et de l’époque où nous vivions ensemble.
Mais leur mort ne fut pas la fin. Pour une raison inconnue, leurs âmes ne purent pas aller plus loin et restèrent ancrées dans notre monde, attendant le moment propice pour leur retour. Cependant, leurs races étaient éteintes et plus aucun enfant ne naissaient pour leur permettre de revivre. Sans lieu où aller, ces esprits commencèrent à se réincarner dans des corps humains, dans des enfants qui auraient du naître morts et sans âme. Ainsi apparurent des métis, des individus aux âmes non humaines dotées de capacités surnaturelles. La bible elle mêmes les appela Néphilims, fils des hommes et des anges déchus, qui peuplaient la terre sans connaître leur condition. Les Néphilims sont les âmes d’êtres surnaturels réincarnés chez des humains. Ils ne se rappellent rien de leurs existences précédentes bien que leur essence mystique leur accorde, de façon limitée, quelques-uns des pouvoirs et des capacités qu’ils possédaient. Même s’ils ne sont pas conscients de l’origine de leurs aptitudes, ils les contrôlent de façon innée. Ils font souvent d’étranges songes ou des rêves éveillés dans lesquels ils voient des fragments de leurs vies antérieures, qui sont restées liées avec force à leur essence.
Il existe plusieurs types de Néphilims. Tout comme il y avait plusieurs races surnaturelles dans l’antiquité, il y a plusieurs Néphilims différents, en fonction de l’origine de l’âme réincarnée. Chacun possède ses propres caractéristiques spéciales et ses désavantages particuliers. En général, ces pouvoirs sont simplement spirituels, mais ils influent parfois sur leurs corps, leur accordant quelques caractéristiques physiques exceptionnelles. De même, l’influence exercée par leurs âmes fait qu’on retrouve souvent des traits de caractères similaires parmi les Néphilims d’une même race. Chaque description donne des indications sur leur comportement habituel.
L’apprentissage s’avère bien plus difficile pour les Néphilims que pour les autres êtres humains. Leurs esprits sont les victimes d’une lutte constante entre ce qu’ils apprennent et ce qu’ils savaient, ce qui provoquent en eux un lourd conflit.
On ne sait pas combien de Néphilims sont nés, ni combien doivent encore naître. Une seule chose est sûre: leur nombre augmente de jour en jour, ce qui signifie qu’il y a de moins en moins d’âmes perdues attendant d’être réincarnées. Leur taux de natalité demeure encore très faible: Un Néphilim naît pour vingt mille humains. Quand un Néphilim meurt, son esprit ne revient plus jamais à la vie. Au moment de son décès , son esprit retourne à l’essence de Gaïa et se dissout dans le flux des âmes.

Les Sylvains

Les Néphilims d’origine élfique: Ils sont les plus nombreux puisqu’ils appartenaient jadis à une des deux races dominantes de l’antiquité. Leur essence est directement liée à la lumière et à la magie, bien plus que les autres êtres. Très souvent ces Néphilims naissent avec le Don mystique et ont de grandes facilités à créer des sorts.
Les Néphilims Sylvains: Il sont généralement de belles personnes aux traits fins, leur chevelure et leurs yeux restent souvent dans les tons clairs: blond ou châtains pour les cheveux, bleu ou verts pour les yeux . Leur plus extravagant trait physique se rapporte à leurs oreilles qui, parfois sont légèrement pointues. Pas très grandes en moyenne, ils ne souffrent jamais de surpoids même s’ils boivent ou mangent beaucoup. Ils vivent un peu plus longtemps que les humains et dépassent normalement le siècle d’existence, tout en conservant leur capacités physiques en l’état environ jusqu’à 80 ans.
En de nombreuses occasions leur essence influe sur leur personnalité humaine, ce qui en fait des individus pensifs et patients. Ils s’intéressent beaucoup aux belles choses, comme les arts et la connaissance. Ils ne considèrent pas facilement quelqu’un comme un ennemi, mais dans ces rares occasions leurs adversaires affrontent des êtres qui ne connaissent pas les remords. Ils ressentent dès leur naissance un antagonisme naturel envers l’obscurité et tout ce qu’elle représente, même si contrairement aux véritables elfes, leur nature humaine leur permet de s’y accoutumer. Tous les Néphilims Duk’zarists qu’ils croisent les dégoutent, mais ils leur est déjà arrivé de collaborer.
Ils rêvent plus de leurs vies antérieures que les autres Néphilims, ce qui les fait se sentir en décalage2 Ils entreprennent pour cette raison de fréquents voyages afin de tenter de découvrir leurs origines ou toute chose qui pourraient remplir le vide qu’ils ressentent à l’intérieur d’eux-mêmes.
La nature de leurs âmes a de fortes répercussions sur leurs compétences et leur accorde des capacités surprenantes, autant physiques que surnaturelles.

Les Jayans

Dans la langue antique, Jayan signifiait « Géant ». Ils étaient d’une race d’êtres de grande taille d’apparence humanoïde, qui n’avaient aucun lien avec un élément précis. On dit qu’ils possédaient des cornes et un troisième œil sur le front qui leur permettaient de voir les esprits. Le nombre de Néphilims nés de ces âmes est assez importants, bien que pas autant que celui des Sylvains ou des Daimhas. Ils semblent légèrement plus nombreux dans le nouveau continent, mais il n’y aucune véritable raison à cela. Leurs âmes, simples mais aussi puissantes, influent sur leurs corps principalement au niveau physique. Bien qu’ils aient une origine mystique, les effets surnaturels et les sorts les affectent facilement.
Leur très grande taille constitue la principale caractéristique qu’ils aient hérité de leur ancienne vie: ils atteignent souvent un mètre quatre vingt pour les femmes et plus de deux mètres pour les hommes. Ils ont en général une forte corpulence et une musculature très développée. Leurs peaux sont plutôt foncées, même dans les endroits ou ces Néphilims grandissent sans un soleil fréquent. Les visages des Jayans ont des traits durs et bien définis, arborent une chevelure épaisse et de couleur Habituellement châtains. Ils ont la même espérance de vie que les humains, bien que leur corps murisse très vite et, arrivés à peine quinze ans, ils peuvent déjà avoir atteint leur taille adulte. Même si ces cas restent rares et que ces cas ont étés exceptionnels, certains Néphilims Jayans ont déjà développées des petites déformation crâniennes qui ont formé des cornes sur leur front. Ces protubérances apparaissent vers leurs dix ans et leur croissance, longue, provoque de fortes douleurs.
L’écho de leurs âmes dans leur personnalité en fait des personnes décidées et fermes, mais souffrant d’une grande propension à perdre leur sang froid et agir de façon violente. Ils aiment tout particulièrement se servir de leurs mains et tirer profit de leur force. Il s’avère très dur de les détourner de leurs chemins quand ils ont commencé quelque chose et ils vont jusqu’au bout en affrontant toutes les conséquences. Ils apprécient beaucoup leurs compagnons et ne craignent pas de dire franchement ce qu’ils pensent en toute circonstance. Ils préfèrent la vie de groupe et ne refusent jamais l’aide qu’on leur propose s’ils en ont besoin. Ils ne supportent pas de rester inactifs et, s’ils n’ont rien à faire, ils cherchent quelque chose pour passer le temps. Bien qu’ils n’arborent plus le troisième œil qui caractérisait leur race, ils peuvent parfois voir le monde des esprits et ressentir les choses de l’au-delà, ce qui ne va pas sans les inquiéter.
Les Jayans rêvent donc très rarement des fragments de leurs vies passées et, même quand c’est le cas, ils n’agissent que peu souvent en fonction de ces rêves.
Comme nous l’avons dit précédemment, l’influence de leurs âmes se manifeste principalement sur leurs corps, mais ils conservent une partie du pouvoir surnaturel que leur conférait le troisième œil.
Les D'anjaynis

Les d’anjayni en tant que race se mouvaient dans les ombres de l’histoire, observant les évènements du monde pour les consigner dans des livres. Leurs âmes ont héritées de leur plus grande caractéristiques, celle de passer inaperçus.
Les rares personnes qui les connaissent les appellent les « hommes gris » du fait de leur capacité à agir sans que personne ne s’aperçoivent de leur présence. Le nombre de Néphilims ayant hérité d’esprits d’anjayni est très faible, presque aussi faible que pour les Duk’zarists. Leurs aptitudes sont uniquement spirituelles et l’influence de leurs âmes sur leurs corps est imperceptible.
Les enfants nées avec des âmes de d’anjayni sont peut être les moins chanceux.
Ils grandissent mis à l’écart par tous, puisque leurs compagnons les oublient au moment de jouer et que seul leur amis intimes se souviennent d’eux.
Leur apparence n’est pas vraiment différente de celles des humains normaux, même si aucun d’eux ne se détache par une beauté ou une laideur exceptionnelle. La seule caractéristique remarquable est peu être leur absence de traits qui puissent attirer l’attention. Ils vivent généralement plus longtemps que les humains normaux, dépassant régulièrement le siècle d’existence. Cependant leur développement pendant l’adolescence est tout à fait commun.
Par contre l’influence de leurs âmes sur leur personnalité est primordiale. Ils se comportent habituellement de façon tranquille, sereine, et évitent si possible tout comportement violent. Ils se montrent très observateurs et méticuleux, bien plus enclins à surveiller ce qu’il se passe que de participer aux évènements. Ils se fixent habituellement des objectifs à long terme et, dès ce moment, toutes leurs actions visent à la complétion de ces objectifs. Ils mettent le temps qu’il faut pour y parvenir, en préparant peu à peu le terrain. Ils aiment être bien informés avant d’agir, au point que quelque fois leur minutie est prise pour de la passivité. Cependant, au moment de passer à l’action, ils n’hésitent pas à utiliser tous les moyens mis à leur disposition, y compris la violence.
Ils sont plutôt individualistes, et les groupes ne leur plaisent pas bien qu’ils s’y conforment si les circonstances les y obligent. Ils s’attachent généralement peu aux personnes, à cause du peu d’attention que celles-ci leur portent. Ils quittent généralement très tôt leur foyer pour poursuivre leur route en solitaires.
Les Néphilims D’anjaynis font souvent des rêves de leur vie antérieure, mais ils sont en général chaotiques et dépourvus d’émotions. Ils ont le plus souvent la même vison, celle d’un moment très important qui se répètent régulièrement. Leur nom possède pour eux une importance fondamentale, étant donné que leurs pouvoirs y sont liés. D’habitude, ils voyagent en se servant de pseudonymes et ne révèlent leur vrai nom qu’aux personnes qui leurs sont importantes.

Les Ebudans

Ebudan signifie « Fidèle du Destin »; ils s’agit d’un nom qu’ont reçu les membres d’une race d’êtres quasiment célestes, tombés du ciel au moment où ils ont perdu leurs ailes. Les légendes disent qu’ils avaient le pouvoir de percevoir les altérations du flux d’âmes et que leurs corps se couvraient de tatouages mystiques, appelés Marduk, grâce auxquels ils tentaient de percevoir les évènements futurs.
On dit que chacun d’eux avait dédié sa vie à un but précis, qu’ils nommaient Sue’ Aman et qu’ils essayaient d’accomplir avant toute chose.
Les Néphilims Ebudans sont les moins nombreux de tous. Ils possèdent quelques capacités surnaturelles très limitées bien que latentes. Ils cachent au plus profond d’eux même des pouvoirs bien plus puissants.
D’un point de vue physique, ils sont de constitution normale pour un humain, mais ont tendance à être légèrement corpulents. Leurs yeux sont profonds et leurs cheveux souvent très clairs, parfois même complètement blancs. Dès leur naissance ils arborent un étrange symbole sur le corps, un reflet du Marduk qu’ils possédaient durant leur vie antérieure, bien qu’on les prennent souvent pour une simple marque de naissance. Vers l’adolescence apparaissent quelques tatouages de plus, bien que rares et situés à des endroits invisibles à première vue.
La personnalité des Néphilims Ebudans est fortement conditionnée par leur âme. Le but qu’ils se sont fixé dans leur vie antérieure y est encore imprégné. Aucun Ebudan qui avait accompli son Sue’ aman n’est devenu Néphilim, et donc tous les Néphilims doivent encore y parvenir. Leurs rêves tout simplement liés à leur Sue’ aman, leur montrent avec clarté l’objectif qu’ils se sont fixé. Leur enfance est en général paisible; par contre, à l’adolescence, au moment où il font leurs premiers rêves, celui-ci devient une obsession. Quasiment tous les Néphilims tentent d’accomplir leur Sue’ aman , bien que certains considèrent cette vision comme impossible et préfèrent vivre les pieds sur terres. Malgré leur caractère serein et spirituel, ils n’aiment pas développer de liens affectifs avec les autres. Les pouvoirs des Ebudans dépendent de leur réussite au Sue’ aman. Tant que ce dernier n’est pas accompli, le Néphilim ne possède que quelques capacités spirituelles. Par contre, au moment ou il atteint son objectif primordial, son pouvoir se manifeste pleinement et l’Ebudan de nombreux et puissants pouvoirs. Le meneur de Jeu décide normalement du Sue ‘aman du personnage bien qu’il puisse aussi se mettre d’accord avec le joueur pour en déterminer la nature.

Les Daimahs

Les daimah sont la dernière race ancienne à avoir donné naissance à des Néphilims, et, à la possible exception des Sylvains, ils sont les plus nombreux. Du fait de leur essence liée à la nature, beaucoup les considèrent comme des esprits des forêts.
Au point de vue physique ils possèdent quelques petites différences avec les humains normaux, bien qu’aucune ne soit vraiment inhumaine.
Tout d’abord la pupille de leurs yeux est légèrement fendue comme celle d’un animal. Cette altération est normalement très légère mais, chez certains individus, elle apparaît si prononcée qu’elle rappelle celle d’un chat ou d’un renard. Leurs cheveux emmêlés poussent très vite, tout particulièrement chez les femmes. Les hommes ont les joues très poilues, mais s’ils se rasent une fois leurs poils ne repoussent plus. Comme les elfes ils ont les oreilles légèrement en pointes, où poussent quelques poils0 Ils ne sont pas de constitutions très robustes et n’atteignent jamais une grande taille. Leur espérance de vie est identique à celle des humains normaux.
Habituellement, tous les Néphilims Daimahs se comportent de façon assez joviale et divertissante. Ils affrontent la vie avec la sourire, sans trop se faire de souci. De même, ils se mettent rarement en colère. Ils ne supportent pas l’inactivité et cherchent toujours des choses à faire pour ne pas s’ennuyer. Extrêmement curieux, ils adorent fureter et se mêler de tout ce qui paraît intéressant.
Malheureusement ils sont aussi très peu prudent set finissent toujours par s’attirer des problèmes qui ne les concernaient pas, et dont-ils ont du mal à se tirer. Eprouvant des difficultés à se concentrer, ils perdent rapidement leur intérêt pour ce qu’ils font quand cela ne les distraits plus. Ils détestent les plans retors et préfèrent affronter les évènement sans aucune préparation, confiant en la chance qui les sortira de n’importe quelle impasse.
Explorateurs par nature, bien que leurs lieux de prédilections soient les forêts, ils veulent toujours découvrir de nouveaux horizons et expérimenter de nouvelles émotions. Ils adorent la compagnie. Dès qu’ils s’attachent à une personne, ils y restent collées tout le temps en essayent de devenir l’unique centre de leur attention.
Leur attirance étrange pour tout ce qui leur donne une apparence animale constitue à la fois un trait curieux et amusant; les femmes en particulier portent des diadèmes ornés d’oreilles de chats, ou laissent pendre derrière leurs vêtements des bandes de tissu rappelant une queue. Ce genre de détails les attire surement inconsciemment. Les Néphilims Daimahs rêvent rarement de leurs vies passées mais leur nature curieuse fait qu’ils s’y intéressent pendant un moment, avant de changer de sujet d’attention quand ils trouvent quelque chose de plus captivant.
Leurs pouvoirs se manifestent principalement sur un niveau spirituel, particulièrement dans les forêts ou les lieux où la nature est très présente.

Duk’zarists

On appelle aussi les Néphilims Duk’zarists les âmes des ténèbres, car ils appartenaient à une race qui par nature étaient liée à cet élément. Bien qu’ils faisaient partie d’une des ethnies dominantes, ils sont aujourd’hui très peu nombreux, car ils étaient déjà rares autrefois. Comme les elfes, leur essence est évidemment surnaturelle et ils ont des liens avec la magie, en particulier les femmes.
Les Duk’zarists sont toujours très beaux. Plutôt grands, les hommes mesurent au moins un mètre quatre vingt et les femmes un mètre soixante dix. Leur peau paraît parfaite et ils ne grossissent jamais. Ils ont la peau pâle et leurs cheveux très sombres ou très clair (noir ou gris cendres par exemple). Leurs yeux se teintent légèrement de rouge quand ils reflètent la lumière. Ils ne vivent pas plus longtemps que les humains normaux, mais conservent par contre toutes leurs capacités physiques bien après leur quatre vingt dix ans, c’est à partir de cet âge là qu’ils commencent à vieillir rapidement.
L’âme Duk’zarists se reflète beaucoup plus dans leur personnalité que dans le cas des autres Néphilims. Inconsciemment, ils continuent à suivre le code de conduite qu’ils suivaient jadis. Ils font preuve d’une compétitivité extrême quel que soit le domaine, autant dans les champs intellectuels que physique mais avec une préférence pour ces derniers. Très attirés par la force, ils admirent habituellement tout individu qui peut être considéré comme puissant de par ses capacités physiques. Mais cette admiration les incite seulement à le surpasser. Il leur est très difficile d’admettre qu’ils ne savent pas faire quelque chose et, avant de demander de l’aide, ils doivent se trouver dans une situation désespérée. Bien que la solitude ne leur plaise pas, ils deviennent individualiste au moment d’agir. Ils se dévouent à ceux qu’ils apprécient réellement mais ne montrent jamais ouvertement leurs émotions. Comploteurs et manipulateurs, mais aussi très impatients, ce qui provoque chez eux d’énormes conflits au moment de se décider pour une action immédiate ou l’attente d’un moment plus propice.
Comme les Sylvains, les rêves de leur existence antérieure les assaillent régulièrement et, bien qu’ils ne les perturbent pas de la même manière que ces derniers, ils provoquent chez eux quelques inquiétudes.
La puissance inhabituelle des âmes des Duk’zarists se manifeste fortement dans leur corps humain, leur conférant des facultés autant physiques qu’intellectuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anima.jdrforum.net
 
Les nephilims
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anima JDR :: Reglement :: Premiers pas :: Les Nephilims-
Sauter vers: